Für Bewegungsfreiheit & selbstbestimmte Entwicklung!

Janvier 2017 | Invitation: Première réunion préparative sur la conférence "Migration - Developpement - Crise écologique"

Nous vous invitons à participer à une première réunion de préparation d’une conférence qui aura lieu en octobre 2017. D’un point de vue politique et pratique, elle aura pour thème les rapports entre migration, développement autodéterminé et crise écologique.

La première réunion de préparation aura lieu soit les 4 et 5 mars (samedi/dimanche) ou les 1er et 2 avril (samedi/dimanche) à Leipzig. La date sera fixée définitivement par les personnes souhaitant y participer. Dites nous rapidement si vous souhaitez y participer et ayant des disponibilités réduites, quel week-end vous seriez préférable: l.lierke@knoe.org (Lydia de Konzeptwerk Neue Ökonomie) ou nolagerbremen@yahoo.de.

Les frais de déplacement peuvent être remboursés sur demande. Prière de privilégier les frais de déplacements les moins chers (bus, offres « Sparpreis », Wochenendticket, …). Un hébergement peut être organisé pour ceux et celles qui souhaitent arriver à Leipzig dès le vendredi soir. Les repas seront également organisés dans le cadre de la rencontre.

+++++++++++++++++

Il s’agit d’une rencontre « politique et pratique ». Nous tenons par là à préciser qu’il ne s’agit pas là d’une conférence scientifique. Les scientifiques sont toutefois les bienvenu-e-s à s’exprimer lors de la conférence bien sur. Nous invitons à un débat de fond avec un grand nombre d’acteurs différents : migrant-e-s auto-organisé-e-s, groupes antiracistes, activistes engagé-e-s dans la protection du climat, réseaux politiques agraires, ONG, scientifiques et tout ceux et toutes celles s’intéressant au thème de la conférence.

L’idée d’organiser cette conférence s’est développé lors des deux derniers « camps-climat» (Klimacamps) dans le Rheinland (en 2015 et en 2016: http://www.klimacamp-im-rheinland.de/). Lors de ces camps s’est tenu l’université d’été du mouvement Décroissance (“Degrowth”), pendant lesquels des ateliers et des réunions d’information ont été organisés par le réseau transnational Afrique-Europe-Interact (https://afrique-europe-interact.net/) sur les thèmes de la migration et du changement climatique (la Décroissance/Degrowth est un mouvement répandu dans plusieurs pays, qui s’engage pour une société ayant pour but le bien-être de tous et toutes partout dans le monde et protégeant les ressources écologiques : https://www.degrowth.de/de/). Ce sont donc principalement les activistes d’Afrique-Europe-Interact et du mouvement de la Décroissance/Degrowth qui invitent à cette première réunion de préparation. Pour le reste, tout est encore à décider. Nous espérons en effet que d’autres activistes se joignent bientôt à nous.

Pour des raisons que nous développons ci-dessous, nous pensons que la conférence aura lieu d’être, principalement si des migrant-e-s et des réfugié-e-s se joignent dès le début à la préparation de la conférence. Ce n’est bien sur pas si facile. Beaucoup de réfugié-e-s et de migrant-e-s sont très occupé-e-s par leurs luttes avec les différentes administrations, surtout en ce moment où l’Allemagne et d’autres pays européens sont en train de faire le forcing pour pouvoir expulser massivement. Il est très important que, dans un travail coopératif, on garde toujours en tête ces différentes réalités du quotidien, de personnes ayant fuient leur pays ou pas.

Finalement, même si rien n’est encore clairement fixé concernant le contenu de la réunion et les personnes y participant, il y a une chose qui est déjà claire et on s’en réjouit : la « fabrique à concept Économie Nouvelle » (Konzeptwerk Neue Ökonomie) de Leipzig, faisant également partie du mouvement de la Décroissance (https://www.konzeptwerk-neue-oekonomie.org/), s'est dit prêt de soutenir la conférence dans la logistique et financièrement. C’est aussi une raison pourquoi la réunion de préparation et la conférence auront lieu à Leipzig (soit du 6 au 8 octobre ou du 13 au 15 octobre 2017). La « fabrique à concept Economie Nouvelle » cherche encore des personnes souhaitant participer à l’organisation pratique de la conférence.

En bref, qui veut participer à la préparation du contenu de la conférence contacte l.lierke@knoe.org afin que nous puissions mieux planifier le week-end. Il y aura probablement deux d'autres réunions de préparation avant la conférence, pendant ce temps nous allons communiquer par mail ou par téléphone. Nous sommes curieux de connaître vos commentaires.

A bientôt,

Afrique-Europe-Interact
Konzeptwerk Neue Ökonomie // Degrowth

+++++++++++++++++++++++++

Nous souhaitons à présent vous présenter plus en détail les questionnements et objectifs de la conférence, selon l’état actuel des discussions en cours :

La question des rapports entre migration, développement autodéterminé et crise écologique est de notre point de vue absolument élémentaire. En effet, il est extrêmement cynique et fatal que le terme de migration soit discuté en Europe principalement à travers les titres faisant la unes tels que contrôle de la migration, limites maximales ou bien une soi-disant incapacité des migrant-e-s à s'intégrer. De cette manière, le slogan « Nous sommes ici parce que vous détruisez notre pays ! », scandé depuis longtemps par les organisations autogérées de réfugié-e-s, est systématiquement masqué. Cependant, nous souhaitons lors de la conférence discuter de ce thème, à savoir quelles perspectives de développement sont liées à la migration. La plupart des migrant-e-s et réfugié-e-s (n'import si activist-e-s ou non) ont déjà une idée précise de ce que pourrait/ devrait signifier développement pour eux, pour leurs familles, leur villages et leurs villes ou leurs pays et continents. Et de la même manière pour les activistes de mouvements politiques et de la société civile sans rapport personnel avec la migration : chez eux et elles aussi, quelque chose « résonne » en tête lorsque l’on parle de développement, ou mieux formulé, de développement autodéterminé.

Mais sur ces perspectives il n'y a peu de débat public. C’est même le contraire, beaucoup d’activistes en Europe n’osent pas utiliser le terme de développement, parce qu’il est trop souvent compris dans les débats médiatiques comme étant une copie simple du modèle de societé des pays industriels et émergents (capitalistes). C’est-à-dire de ce modèle qui s’est imposé entre autre par le colonialisme et par les politiques de développement, les politiques du fond monétaire de développement et les politiques de globalisation partout dans le monde et qui, de plus, a influencé significativement l’idée de ce qui pourrait être considéré comme une bonne vie. Vient s’ajouter à cela les différentes crises écologiques. Effectivement, après que les pays industrialisés aient massivement pillé et détruit les ressources naturelles de la planète ces 150 dernières années, le monde se trouve dans un état de danger, surtout concernant le changement climatique. Un simple « On continue comme ça ! » s’interdit de soi-même. C’est pourquoi on discutera lors de la conférence de questions très diverses telles que :

>>> Que voulons nous dire quand nous parlons de développement (nous tous et toutes, qui avons vécu des expériences différentes, qui avons des idées politiques différentes) ? S’agit-il de l’assouvissement de besoins fondamentaux ou bien avons nous de grands concepts en tête sur le changement de toute une société ?

>>> Qu’y-a-t-il comme concepts alternatifs ou stratégies alternatives aux modèles actuels de développement occidentaux ? Que pouvons-nous apprendre des concepts tels que la « souveraineté alimentaire », « Buen Vivir », « équité climatique », « Décrossiance/Degrowth  »ou le « Post-Development » ?

>>> Dans quelle direction doivent se développer les pays riches industrialisés et émergents (y compris les classes transnationales de consommation dans le Nord et le Sud), si ça ne devait pas finir en un effondrement écologique et climatique ? Concrètement, les économies des pays industriels riches doivent-elles diminuer (ou être remplacés par un autre systèm économique), afin que ceux et celles vivant dans des pays du sud rendus pauvres depuis des siècles, puissent un peu plus respirer et arriver à s’organiser vers un développement autodéterminé ?

>>> Dans quels domaines doit-il y avoir des changements d’un point de vue global, national et local, afin qu’un développement autodéterminé soit possible ?

>>> Comment les migrant-e-s et les réfugié-e-s en Europe, ou bien la communauté diaspora (les migrant-e-s à l'étranger) dans son ensemble, peuvent soutenir politiquement, financièrement et socialement, dans leurs pays d’origine, d’autres voies de développement alternatif venant d’en-bas ? Et comment les militant-e-s occindentaux peuvent soutenir cela ?

>>> Dans quelle mesure la politique d’isolement de l’UE entraîne que justement de tels soutiens venant de groupes de disapora sont limités par l’UE, principalement à cause du fait qu’il n’y a pas de liberté de mouvement et ainsi pas de mobilité circulaire ?

>>> Beaucoup d’autres questions pourraient s’y ajouter, à formuler selon les envies des participant-e-s…

Pour conclure, quelques mots encore sur la géographie. Du fait qu’ Afrique-Europe-Interact appartient aux groupes initiateurs de la conférence, nous avons parlé jusqu’à présent principalement des pays d’Afrique de l’ouest. Parce que la plupart des activistes d’Afrique-Europe-Interact vivent et/ou sont en effet actifs au Mali, au Burkina Faso, en Guinée et au Togo (Afrique-Europe-Interact reste malgré tout un petit réseau, constitué exclusivement de personnes bénévoles). Mais cette géographie peut changer ! La question de la relation entre migration, développement autodéterminé et crise écologique se pose également pour d’autres pays et régions du monde. En fin de compte, cela sera décidé en fonction des activistes qui participeront à la conférence.

+++++++++++++++++++++

La version anglaise et allemande de cette invitiation sont disponibles sur le site web d'Afrique-Europe-Interact. En plus, on trouve là-bas les textes sur la relation entre la migration et le développement aussi (jusqu'à ici malheuresement seulement en allemand): https://afrique-europe-interact.net/1594-0-1-Einladung.html