Pour la liberté de circulation & le développement équitable!

Mare Nostrum: Une résistance venant d'en bas oblige l'Europe au sauvetage

Sept thèses sur la situation en Mer Méditerranée centrale

Certains actif*actives d'Afrique-Europe-Interact ont participé en écrivant ces théses.

Avec le texte suivant, nous, actifs*actives de différents réseaux concernant les migrations et la fuite, voulons lancer une discussion sur certaines réflexions concernant l'opération italienne Mare Nostrum et sur la situation actuelle en Mer Méditerranée centrale. En effet, durant ces derniers mois, en lien la traversée acharnée de Boatpeople et des critiques de l'opinion publique, la politique de migration de l'Union Européenne a été mise sur la défensive. Le sauvetage de chacune des personnes, multiplié par des milliers de personnes, est une nouvelle formidable, et qui permet de se tourner vers le futur: la fin du tombeau de masse en Mer Méditerranée. On devrait encore et toujours rappeler que ces mécanismes mortels d'exclusion et de contrôle sont devenus possible qu'à partir de 1993 à la suite de décisions politiques, mécanismes qui pourrait également disparaître du jour au lendemain. Ceci peut avoir lieu avec une pression à long terme venant d'en bas, et c'est justement le point de départ central des sept thèses suivantes, dont la dernière présente quelques buts d'action pour les mois prochains.

Octobre 2013 | Lampedusa à Hambourg - Le droit de rester !

Appel à l'intention du Sénat de Hambourg de la part du groupe “Lampedusa à Hamburg”, pour la recherche d'une solution s'appuyant sur l'article 23 du droit de séjour ou de tout autre dispositif permettant d'aboutir à une solution collective.

“Ce que l'Europe ne comprend c'est qu'elle n'est pas responsable des mouvements de migrants et de migrantes, mais des conditions ayant provoqué ces mouvements” (Coordinamento Migranti).

A l'attention de Monsier Olaf Scholz, Maire et Sénateur de la ville de Hamburg.

Le 23 Octobre 2012 | Déclaration transnationale

Pour la libération du coordinateur du CMSM et la fin de la répression ciblée contre des membres d’associations de migrants au Maroc

Les organisations soussignées exigent la libération du coordinateur du Conseil des migrants subsahariens au Maroc et l'abandon des poursuites engagées contre lui. Elles dénoncent la répression ciblée qui s'abat sur les responsables des organisations de migrants au Maroc depuis quelques jours.

Le 31 Août 2012 | Communiqué du réseau „Afrique Europe Interact“

Solidarité avec la résistance contre le régime et avec les mouvements sociaux au Togo! Halte à la répression étatique!

Nous, la section européenne du réseau transnational „Afrique Europe Interact“ voulons exprimer notre solidarité avec tous ceux qui sont en train de manifester et de faire la grêve au Togo pour la réclamation des droits humains et démocrates, contre le changement du code électoral au faveur du régime en place, contre l'opression étatique et contre la misère et les injustices sociales. Le régime en place a changé arbitrairement le code électoral pour gagner facilement les prochaines élections et se permettre de sécuriser son pouvoir infinément. Nous apprécions la lutte et les efforts des Togolaises et Togolais qui ne sont pas prêt(e)s à accepter cette confiscation de leurs droits: Les activistes du “Collectif Sauvons le Togo“(CST), les femmes qui ont déclaré la grêve du sexe, les participant(e)s de la „caravane contre l'impunité“ et tous ceux qui se sont mobilisé pour les manifestations et pour les grêves.

Déclaration du réseau AEI (la section européenne) en rapport avec les arrestations de migrants au Maroc.

Les informations en provenance du Maroc font état d’arrestations et d’expulsions massives de migrants vers la frontière Algérie – Maroc. Ces arrestations et refoulements dont sont victimes les migrants de l’Afrique subsaharienne au Maroc se produisent non sans conséquences psychologiques et physiologiques sur les migrants et violent la loi marocaine 02-03 relative à l’entrée des étrangers au Maroc et les textes internationaux dont le Maroc est signataire, notamment la convention sur les droits des travailleurs migrants et leurs familles et la convention de Genève de 1959 sur les réfugiés.

Afrique-Europe-Interact/Section européenne : Solidarité avec les mouvements sociaux au Mali !

Le 9 avril 2012

Suite à la guerre au nord du Mali, un groupe d’officiers renversaient, le 22 mars 2012, par un coup d’Etat le président Amadou Toumani Touré. Les chefs d’Etat de la Cedeao (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), en particulier le président ivoirien Alassane Ouattara, ex-fonctionnaire de la Banque Mondiale, très lié à la France, ont réagi en faisant pression : ils ont menacé, appuyés par la France, d’intervenir militairement et décidèrent un embargo économique, privant ainsi les habitants du Mali de tout approvisionnement vital. Puisque entre-temps les putschistes ont signé un accord pour transmettre le pouvoir à un gouvernement provisoire civil, les sanctions ont été levées le 6 avril dernier.

15e anniversaire de l'Association Malienne des Expulsés (AME)

Meilleurs voeux de la part de la section européenne d’Afrique-Europe-interact

Sur notre site web, dans la rubrique Afrique & migration on peut consulter de nombreux articles sur la migration et sur le Mali ainsi que sur les activités de l’AME

Jusqu’à présent, le réseau transnational AEI est porté par des organisations très diverses du Mali, de l’Allemagne, de l’Autriche et des Pays-bas, avec la participation d’autres groupes ou individus du Burkina Faso, Sénégal, Togo, du Cameroun et de la République du Congo. Cependant, on doit rappeler, à l’occasion de ce quinzième anniversaire, que sans les ami(e)s de l´AME, le réseau n’existerait pas. Car c’est avec l’AME qu’ont eu lieu les premiers contacts: ça a commencé avec la « chaîne d’actions transnationales » (Amsterdam, Séville, Turin, Bamako, Londres, Athènes, Milan, Varsovie, Hambourg, Malmö) à laquelle l’AME a participé en tenant une conférence sur la migration et les expulsions à Bamako, en mars 2008.